Croziflette

La Gastronomie Savoyarde

Vivez des plaisirs gustatifs à la hauteur de vos exigences !

C’est au ​Cœur de la Tarentaise, que la cuisine savoyarde s’invite à toutes les tables ou presque. Sucrée, salée, elle parle à nos papilles et les émoustillent avec ses arômes, ses couleurs et ses saveurs.

Au cœur de votre assiette, c’est là que tout commence…

 

 

 

Les Diots

Les Diots

Saucisse traditionnelle de la cuisine savoyarde, le diot peut être nature, pur porc, fumé, au choux ou au beaufort, c’est un régal cuisiné aux petits oignons et accompagné d’un bon vin de Savoie. 

Vous les apprécierez avec des pommes de terre ou des crozets.

Pormoniers

Les Pormoniers

Il  s'agit d'une variété de « saucisse verte » ou «aux herbes» originaire de Savoie. Réalisés avec le maigre du porc auquel on ajoute des légumes verts (blettes, poireaux, épinards), les pormoniers sont issus de l’héritage des paysans qui tuaient leurs cochons en début d’hiver. Ils réalisaient des saucisses en les agrémentant avec les légumes du jardin. Leur nom tiré du dialecte local « pormon » signifierait “poumon” et ferait référence aux abats que les paysans utilisaient alors pour leur réalisation. Ce plat d’hiver est souvent accompagné de pommes de terre mais on l’aime aussi avec la polenta ou un bon gratin de crozets !

Vin chaud

Le Vin chaud

Boisson hivernale sucrée et épicée le vin chaud est un incontournable des pots de bienvenue en station de ski ou des descentes aux flambeaux. 

Les origines du vin chaud
Composé de vin chauffé auquel était ajouté du miel, du poivre, du laurier, et des dattes, cette boisson de l’époque romaine aux vertus réputées digestives était de tous les banquets.

Elle s’étend au Moyen-Age en Europe ainsi qu’en France avec l’adjonction de fruits comme les oranges et de plusieurs épices comme le clou de girofle et la cannelle, qui vont permettre au vin de mieux se conserver. Ce breuvage nommé alors hypocras était fort apprécié à la cour.

Il faudra cependant attendre la fin du 19ème pour que le vin chaud se répande dans les alpes.
Quel vin utiliser pour le vin chaud ?
Une bonne piquette fera un mauvais vin chaud. On privilégie des vins jeunes fruités et légers comme un Pinot Noir ou encore un Gamay de Savoie. 

La Fondue

La Fondue

La fondue savoyarde est un plat régional à base de fromage fondu et de pain . Elle est préparée, à partir de produits locaux tels que le Beaufort,  le comté de Savoie, l'Emmental de Savoie ou encore l'Abondance.
La fondue au fromage repose sur le principe suivant : manger des petits morceaux de pain à l'aide d'une fourchette à fondue, enrobés de fromage fondu dans du vin blanc placé dans un « pot à fondue » ou un « caquelon en terre », aillé.
L'historienne Marie-Thérèse Hermann relève que la fondue ne fait pas partie de la culture traditionnelle savoyarde, mais qu'elle s'est développée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale en Savoie. Seule la partie Nord, frontalière avec la Suisse, connaissait ce plat. Toutefois, en raison du coût de celui-ci, il était peu répandu. Les paysans pouvaient à l'occasion passer un morceau de fromage sur le feu et le mangeaient avec du pain.

Ingrédients / pour 5 personnes
Compter 250 grammes de fromage pour une portion normale et environ une baguette de pain pour 3 personnes.
Prendre 1/3 de Beaufort, 1/3 de Comté et 1/3 d'Emmenthal.
Pour 1 kg de fromage il faut 4 décilitres de vin blanc sec.

La Raclette

La raclette fait son apparition au Moyen-Âge, mais était alors connue sous le nom de « Fromage rôti ».

A cette époque, les paysans avaient l’habitude de la consommer en été, en plein air, quand ils emmenaient paître les vaches. Ils faisaient fondre une demi-meule de fromage devant un feu de bois et raclaient ensuite la surface fondue du fromage avec du pain ou des pommes de terre.

Son nom « raclette » ne fait son apparition qu’en 1874, en référence à l’action de racler le fromage fondu directement sur la meule.
Au cours du XXème siècle, la méthode traditionnelle laisse petit à petit place aux appareils électriques, d’abord familiaux, puis individuels.

Aujourd’hui, la « Raclette », évoque immédiatement les Pays de Savoie. C’est un fromage emblématique du massif alpin au lait cru de vache à pâte pressée non cuite.
Il a obtenu récemment une IGP

Rissoles

Les Rissoles

Les rissoles sont de petits chaussons traditionnellement confectionnés à l’automne et garnis d'une compotée de poires. On peut également les fourrer avec une compote de pommes. C’était autrefois une spécialité réservée aux jours de fête.

Bugnes

Les Bugnes

Autrefois, on les confectionnait pendant la période du carnaval, car c’était le moyen d’utiliser les matières grasses avant la période du Carême mais maintenant nous en faisons tout au long de l’année pour célébrer un moment festif ou se faire plaisir tout simplement !

Genépi

Le Genépi

On l’appelle aussi Génépi des Glaciers ou Génépi des Alpes. Cette petite plante mesure entre 5 cm et 20 cm. Sa tige est velue et soyeuse, de couleur grise, et ses fleurs sont minuscules et jaunes. 

Avant d’être un digestif très connu dans nos montagnes françaises, il faut savoir que l’origine de la liqueur de génépi remonte au Moyen-âge. Ce n’est que bien plus tard, au XIX è siècle, que le génépi s’est répandu grâce à la production de cette liqueur dans des distilleries par les moines. Le génépi était utilisée en infusion et en digestif pour résoudre les problèmes digestifs et les coups de froid. Elle serait également utile pour aider à la cicatrisation des plaies et contre le mal des montagnes.

Genépi

Fleurs de Genépi

Difficilement accessible, le Génépi pousse exclusivement dans les Alpes, de juillet à septembre, entre 2000 m et 3000 m d'altitude, principalement dans les éboulis et les rochers.

C’est une espèce protégée, et sa récolte est interdite dans le Parc National de la Vanoise.

Les Fromages

Fromage le Sérac

Le Sérac

Le sérac est un sous-produit de la fabrication des fromages à pâte pressée cuite. Il est fabriqué avec le résidu liquide le « lactoserum » (“petit lait”) issu de la fabrication du fromage. Maigre donc peu calorique, mais très riche en protéines, il était réservé autrefois à la consommation familiale, en particulier dans les milieux pauvres. 

Pour sa fabrication, le petit lait est chauffé à 90C°, puis on y ajoute un ferment acide (Vinaigre, acide lactique….) qui va provoquer une coagulation. Il sera ensuite égoutté, puis moulé pour 24 heures environ. En certains lieux, le sérac est même fumé (on le dépose sur une planche, sous le chapeau de la cheminée). Et dans les alpages où il y a des chèvres, le sérac de chèvre est une spécialité très appréciée.
Chaque région productrice de fromage a sa propre version de sérac. Les plus connus sont la ricotta italienne, au lait de 
Durant l’été, un sérac d’alpage, plus gouteux, accompagné d’un morceau de pain frais un filet de miel ou un peu d’huile d’olive et de fleur de sel en fera un encas de choix.

Où le trouver ?
Chez Pépé Nicolas à Val Thorens - 06 09 45 28 35
A la chèvrerie de Pradier à Hautecour - 06 06 84 78 71
Chèvrerie de Villarenger -  06 43 06 65 52 
Sur le marché de Moûtiers, les mardis et vendredis matins (auprès de Pierre-Vincent)

Tomme de Savoie

La Tomme de Savoie

C’est le plus vieux fromage du pays de Savoie.  La Tomme de Savoie fut primitivement un fromage élaboré pour utiliser le lait écrémé, reliquat de la fabrication du beurre.

À l'origine élaborée par les familles paysannes pour leur subsistance, la tomme est aussi sans doute le plus ancien des fromages de Savoie. Destinée principalement à une consommation quotidienne et familiale, la tomme de Savoie n'était connue et vendue qu'à quelques marchés locaux.

Ses origines paysannes expliquent son apparence rustique.

Aujourd'hui, seule la véritable Tomme de Savoie possède une Indication Géographique Protégée qui garantit l'origine savoyarde du lait, de la fabrication et de l'affinage. 

Fromages

La Trentsa

Dans le hameau du Chatelard, vous trouverez une jolie petite ferme “La Trentsa”, joliment aménagée en chambre d’hôtes par ses hôtes Susan et Serge Jay.
C’est ici dans la vallée des Belleville que ce couple d’éleveurs de brebis franco-anglais produit le fameux fromage éponyme. Cette une spécialité locale à base de sérac et de pain de seigle. 
On y fabrique aussi de  délicieux yaourts à la texture fondante et à la saveur subtile mais aussi de la tomme de brebis et du sérac (fromage maigre).

FERME "LA TRANTSA"
Le Châtelard
73440 Saint-Martin-de-Belleville
+ 33 (0)6 64 25 38 58

Météo
Aujourd'hui Demain

Moûtiers480m

Matin
--°
--°
Après-midi
--°
--°
Aujourd'hui Demain

Les Belleville (Les Menuires)1850

Matin
--°
--°
Après-midi
--°
--°

Mon carnet de voyage

Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.