Un peu d'histoire...

Charmante ville commerciale au carrefour des  vallées, Moûtiers est la capitale historique de la Tarentaise, située à 481 m d’altitude, elle compte près de 4300 Moûtiérains.

 

Darantasia eut un évêque au début du Vème siècle. Celui-ci devint archevêque en 794 avec comme suffragants la Maurienne (jusqu'au IXème siècle), Aoste et Sion. En 996, il reçut du roi de Bourgogne, Rodolphe III, des droits fiscaux, judiciaires entre autres et prit le titre de Comte. A la fin du XIème siècle, l'empereur Frédéric Barberousse lui octroya le titre de Prince du Saint Empire Romain Germanique. C'est vers cette époque que le nom de la cité changea progressivement en Monasterium (1096) et enfin en Moûtiers.

 

La grande personnalité du Moyen Age moutiérain  fut St Pierre II, archevêque comte de Tarentaise entre 1142 et 1174. Il fut le premier abbé de l'abbaye cistercienne de Tamié en 1132. Diplomate international, il fut également un administrateur à la fois spirituel et temporel de son diocèse.

Il est à l'origine de la création du Pain de mai, une institution consistant à distribuer un pain à tous ceux qui se présentaient dans la cour de l'évêché et ce, chaque jour du mois de mai. C'était un mois difficile en raison de l'épuisement des récoltes de l'année passée, et de celles pas encore réalisées de l'année en cours.

C'est ainsi que 2000 pains étaient fabriqués chaque jour, à partir du grain de la dîme, un impôt en nature perçu par l'archevêque. Cette tradition vit le jour en 1174 et perdura jusqu'en 1768, soit près de 6 siècles durant lesquels de nombreuses familles auront bénéficié de cette aumône bienfaitrice limitant ainsi les pics de mortalité plus élevés à cette période charnière.  

A cette époque, des remparts entouraient la cité mais ils furent détruits lors de la prise de la ville par le Comte de Savoie en 1335.